accueilLogicielsBases de donnéesOracle
 

Patchset 11.2.0.3


Le patch 11.2.0.3 est un patch out-of-place. Il doit donc être installé dans un nouvel oracle home. Il n’est pas possible de patcher directement un oracle home existant.

Dans le cas de RAC, il peut être passé successivement sur chacun des nœuds sans arrêter tout le cluster. Les services restent donc disponibles pendant le changement de version. Il faut appliquer dans un premier temps le patch sur le noyau grid infrastructure puis dans un second temps sur le noyau rdbms.

Pré-requis pour ASM

Pour pouvoir passer en version 11.2.0.3 sur un environnement RAC, il faut préalablement passer le patch 12539000 sur les noyaux grid infrastructure et rdbms pour corriger un bug ASM. Ce patch nécessite d’installer Opatch version 11.2.0.1.5 minimum. Si la version n’est pas la bonne, aucun message d’erreur le signalera mais l’installation de patchs se déroulera mal.

Pour appliquer le patch, il faut se connecter en tant que root
1- Sur chaque nœud patcher le noyau grid infrastructure : Se placer dans le répertoire où l’archive a été dézippée. Puis lancer la commande :

Le patch demande de spécifier le response file à utiliser. Il faut utiliser celui qui a été créé au moment de l’installation

Si il n’existe pas il peut être créer avec la commande suivante :

Toute la couche Oracle sera stoppée sur le nœud et redémarrée automatiquement.

2- Sur chaque nœud patcher le noyau rdbms  : Se placer dans le répertoire où l’archive a été dézippée. Puis lancer la commande :

Le patch demande de spécifier le response file à utiliser. Il faut utiliser celui qui a été créé au moment de l’installation

Si il n’existe pas il peut être créer avec la commande suivante :

Les bases de données utilisant ce noyau seront stoppées sur le nœud et redémarrées automatiquement.

Patch du noyau grid infrastructure

En choisissant l’option « Upgrade Oracle Grid Infrastructure or Oracle Automatic Storage Management » (cochée par défaut) l’installation du noyau se déroule exactement comme une nouvelle installation.
La différence de comportement se situe au moment du passage des scripts root.sh. Le passage du script rootupgrade.sh lance le script root.sh du nouveau noyau et migre l’instance ASM et le clusterware du serveur sur le nouveau noyau.
ATTENTION, si ASM utilise des disques multipath et que le fichier « /etc/sysconfig/oracleasm » a été modifié, l’écran « Prerequisite Checks » affichera un warning « ASMLib installation and configuration verification » qu’il faut ignorer.

Installation du noyau rdbms

En choisissant l’option « Install database software only » l’installation du noyau se déroule exactement comme une nouvelle installation. Les bases de données ne sont pas migrées vers le nouveau noyau. Il faudra utiliser l’assistant dbua.
En choisissant l’option « Upgrade an existing databse » l’installation se déroule également comme une nouvelle installation, mais à la fin l’assistant dbua est lancé automatiquement.
Par conséquent il est préférable de choisir « Install database software only » afin de ne pas être dépendant de l’Universal Installer pour patcher les bases de données.

Upgrade assistant

L’assistant dbua permet de faire monter de version chaque base individuellement. La procédure se déroule automatiquement.
Il faut faire attention au paramètre remote_listener qui sera réinitialié à la seule valeur de l’adresse du scan_listener. Il faut donc conserver les valeurs du remote_listener avant de procéder à la mise à jour.

 

Guillaume HARRY
Envoyer un courriel


ARESU
Direction des Systèmes d'Information du CNRS

358 rue P.-G. de Gennes
31676 LABEGE Cedex

Bâtiment 1,
1 Place Aristide Briand
92195 MEUDON Cedex



 

 

Direction des Systèmes d'Information

Pôle ARESU

Accueil Imprimer Plan du site Credits