accueilLogicielsDéveloppement et Qualité LogicielsModèles d’évaluation des logiciels free/libres open-source
 

Open Source Maturity Model


Open Source Maturity Model (OSMM) de la société Cap Gemini a été développé en 2003. Ce modèle repose sur douze critères, notés de un à cinq, répartis en quatre catégories [1]. L’évaluation du produit se base sur l’âge du produit, le type de licence, le degré de hiérarchie au sein des développeurs, les points forts vendeurs et la communauté de développeurs. L’intégration de la solution est jugée sur sa modularité et sa capacité à s’interfacer avec d’autres produits. Ensuite, la facilité d’utilisation est estimée à partir des standards utilisés et des offres de support. Enfin, la facilité d’adoption de la solution est examinée d’après la facilité de déploiement, la communauté des utilisateurs ainsi que la pénétration du marché. Cette méthode d’évaluation étant soumise à une licence payante, elle ne sera pas étudiée plus amplement.

 
En 2004, B. Golden [2] dirigeant de la société Navica a publié un OSMM concurrent. L’évaluation d’une solution libre repose sur les six éléments clés suivants : la solution logicielle, l’offre de support, la documentation, l’offre de formation, la capacité d’intégration du produit et l’offre de services. La note de chacun de ces sujets est construite en quatre étapes. La première phase consiste à déterminer les besoins. Puis, il faut déterminer les ressources disponibles sur le produit, en contactant les développeurs, les organismes partenaires, etc. Ensuite, il faut évaluer la maturité de l’élément étudié. Chacun des chapitres dispose de ses propres critères de maturité. Ainsi, le modèle propose de considérer par exemple la pérennité, la qualité de la solution logicielle, les différents types de support, la présence de tutoriaux ou encore les différents moyens de formation disponibles. La dernière étape est d’attribuer une note sur une échelle de un à dix. Les différentes catégories clés ont des pondérations par défaut qu’il est possible d’ajuster en fonction des besoins et de la marge de risque acceptable. Suite à ces différentes étapes, une note est calculée pour chaque élément clé permettant d’estimer la maturité de tout l’environnement de la solution libre étudiée. Ce modèle reposant uniquement sur la publication réalisée par une seule personne et la société Navica n’existant plus, il a été abandonné. De ce fait, il ne peut pas être utilisé pour la présente étude.

 

Retour vers le haut de la page   PDF
Article précédent Page d'accueil Article suivant
< 3. Modèles d’évaluation de la maturité des logiciels Free/Libres Open Source Sommaire | 3.2 QSOS >

 

Guillaume HARRY
Envoyer un courriel

 

Contenu sous licence Creative Commons CC-BY-NC-ND


[1] F.-W. Duijnhouwer, C. Duijnhouwer. Open Source Maturity Model, Capgemini Expert Letter, 2003

[2] B. Golden. Succeeding with Open Source. Addison-Wesley Professional, 272 pages, 2004


ARESU
Direction des Systèmes d'Information du CNRS

358 rue P.-G. de Gennes
31676 LABEGE Cedex

Bâtiment 1,
1 Place Aristide Briand
92195 MEUDON Cedex



 

 

Direction des Systèmes d'Information

Pôle ARESU

Accueil Imprimer Plan du site Credits